LA DERMITE ESTIVALE RÉCIDIVANTE DES ÉQUIDÉS

Un cheval sur dix est atteint de la dermite estivale récidivante des équidés par manque de prévention de notre part. Cette maladie inflammatoire saisonnière est très douloureuse et insupportable pour notre cheval. Dans cet article vous trouverez toutes les réponses à vos questions et des solutions pour protéger et soigner votre cheval.

Qu’est-ce que la dermite et quels sont les signes ?

La dermite, comment la soigner ?
Cheval atteint de la dermite qui se gratte

La Dermatite Estivale Récidivante des Équidés (DERE) appelée plus couramment la dermite, est une affection de la peau de l’équidé. Cette maladie inflammatoire chronique est saisonnière et se manifeste au printemps. Elle s’accentue durant l’été puis s’estompe au cours de l’automne. Elle se déclare face à l’hypersensibilité de certains chevaux à la salive de moucherons tels que les culicoïdes qui contiennent des allergènes. C’est au moment où les moucherons piquent le cheval pour absorber son sang qu’ils déposent sa salive. Cela provoque alors de fortes démangeaisons chez le cheval.

La dermite provoque l’apparition de papules (petits boutons rouges) au début de la maladie ainsi que des démangeaisons qui s’accentuent de plus en plus. Également un aspect des crins cassés à la base de la queue. Elle provoque aussi une zone crouteuse, dépilée ou plus gravement à vif. On observe également de fortes douleurs au niveau des piqûres, un cheval nerveux et agité, la perte de crins et un épaississement de la peau. Les signes apparaissent essentiellement au niveau de l’encolure (dans la crinière), du garrot, de la croupe et de la base de la queue. Plus rarement, elle apparaît également au niveau des oreilles et le long du bas du ventre.

Les facteurs risques et les chevaux exposés à la DERE

Plusieurs facteurs de risques exposent certains chevaux à la DERE. Tout d’abord, il y a les facteurs génétiques. Certaines lignées de chevaux sont plus exposées que d’autres comme les Shetlands, les Welshs et les Islandais pour qui la dermite est héréditaire. Dans la plupart des cas, ce sont les poneys qui contractent la dermite. De plus, il y a les facteurs environnementaux. Les culicoïdes sont présents quand les températures se situent entre 10 et 35°C, c’est-à-dire entre mars et novembre. Leur période d’activité maximale est à la tombée de la nuit, entre 19 heures et 22 heures. Ils se développent et se multiplient en milieu tempéré, sans pluie, sans vents forts et vivent à l’extérieur. Les femelles pondent leurs œufs près des mares, des étangs, des marais, des zones avec de la vase, dans les fumières… Principalement dans les zones humides.

Les préventions pour l’éviter ainsi que les traitements

Plusieurs recommandations sont à suivre pour prévenir la dermite. Dans un premier temps, il est conseillé de rentrer les équidés dans un bâtiment fermé avant la fin de la journée, écarter les chevaux des zones humides, mettre une couverture anti-dermite à faible maillage ainsi que des insecticides. Des compléments alimentaires contenant de l’acide gras et riches en oméga 3 et 6 (comme l’huile de lin par exemple) limitent l’intensité des symptômes.

Pour traiter la dermite estivale récidivante des équidés, il n’existe pas de traitement déterminé. Les traitements apaisant locaux sous forme de lotion sont recommandés, mais ils nécessitent une application quotidienne et plusieurs fois par jour pour être efficace. Les anti-inflammatoires stéroïdiens ou corticoïdes mais également les antihistaminiques peuvent être employés pour soulager contre le prurit. La DERE est une maladie qui réapparaîtra chaque année sur votre cheval en s’intensifiant de plus en plus. C’est pour cela qu’il est important de mettre en place des mesures préventives dès le début du printemps.

Équipements et traitements contre la dermite

Pour lutter contre la dermite il existe de nombreux équipements ainsi que des traitements. La chemise anti-dermite de la marque BUCAS permet de limiter l’exposition de votre cheval aux piqures d’insectes. Ensuite, des produits préventifs tels que le baume protecteur contre les culicoïdes de la marque UNGULA ou bien le gel protecteur DERM 14 contre les démangeaisons ainsi que les insecticides de la marque HORSE MASTER. Le complément alimentaire vitaminé VITAL + de la marque HARMONIE NUTRITION ÉQUINE aidera votre cheval à lutter contre la DERE. La marque RED HORSE propose l’huile SWEET OIL pour lutter contre les irritations de la peau tout comme l’HUILE BIO POUR LA PEAU de la marque LEOVET qui apaise instantanément les peaux les plus irritées et facilite ainsi le bien-être de votre cheval. Enfin, accompagnez votre routine soins de la crème cicatrisante à base de miel de la marque RED HORSE accélèrera la cicatrisation.

En résumé : la Dermatite Estivale Récidivante des Équidés est une affection de la peau qui réapparaîtra chaque année en s’intensifiant. Cette maladie est souvent héréditaire. Plusieurs signes apparents peuvent vous alerter comme des lésions cutanées au niveau des crins. Les facteurs génétiques et climatiques exposent certains chevaux à la DERE. Le traitement le plus efficace reste la prévention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *