COMMENT COMPLÉMENTER SON CHEVAL À LA RETRAITE ?

Tous les chevaux ne vieillissent pas de la même manière, ils n’ont donc pas les mêmes besoins. Comme pour les humains, le passage au 3ème âge n’est pas daté et dépend de chaque individu. Le passage d’un cheval à la retraite nécessite une nutrition adaptée à son corps vieillissant, capable de prévenir certains troubles fonctionnels.

Nous pouvons alors nous demander quand faut-il mettre son cheval à la retraite. L’âge de mise à la retraite est très variable, il dépend du moral, du passé sportif et de l’activité quotidienne de votre cheval.

Cheval à la retraite.

Quand est-il opportun de mettre son cheval à la retraite ?

Contrairement à l’être humain, les chevaux n’ont pas d’âge légal pour partir à la retraite ! Qu’il s’agisse d’un cheval de loisir ou de sport, la retraite se décide au cas par cas. Ainsi, il faut être très attentif aux signes de vieillesse que votre cheval peut vous montrer afin de respecter son bien-être.

Le moral joue un rôle très important dans l’âge de mise à la retraite. En effet, un cheval qui n’a plus d’entrain au travail, qui n’est plus à l’écoute ou qui devient rétif est un cheval psychologiquement fatigué. Il est donc opportun de diminuer son travail.

En fonction de son passé et de l’activité pratiquée, l’équidé ne va pas arrêter le travail de la même manière. Pour un cheval de sport, on considère qu’il va prendre sa retraite vers 15-20 ans. Celui-ci peut rencontrer des problèmes locomoteurs dû à une activité sportive intensive. Alors qu’un cheval de loisir, lui, pourra continuer à travailler plus longtemps car son capital santé a été préservé.

Comment la vieillesse impacte-t-elle le cheval à la retraite ?

Le vieillissement du cheval entraîne de nombreuses modifications physiques et un risque plus élevé de développer des maladies. On peut discerner plusieurs pathologies récurrentes chez les chevaux âgés.

Les problèmes locomoteurs rencontrés par les chevaux à la retraite

Il existe différents problèmes locomoteurs comme l’arthrose qui est très fréquente chez les vieux chevaux et surtout les chevaux de sport. C’est une pathologie qui correspond à une détérioration du cartilage articulaire du cheval. Le premier indice d’apparition de l’arthrose est une boiterie à froid qui s’atténue à mesure que le cheval échauffe ses articulations. Le complément Joint Support de la marque Red Horse Products va permettre de régénérer et de protéger les articulations abîmées. Il est naturellement riche en glucosamine, chondroïtine, MSN et acide hyaluronique. Ce produit permet à votre cheval de retrouver souplesse et confort dans ses mouvements.

Les problèmes respiratoires qui peuvent atteindre le cheval à la retraite

L’emphysème est une inflammation chronique des poumons qui peut être due à l’hypersensibilité du cheval, à la qualité de l’air ou à ses conditions de vie. Le cheval emphysémateux tousse au travail mais également au repos. C’est une maladie incurable mais il existe plusieurs façons de soulager son cheval. Éviter la poussière au maximum, mettre son cheval au pré. Pour calmer la toux, utiliser des compléments comme le Pulmonchron de la marque Horse Master. Il permet de soulager l’inflammation des voix respiratoires. Sa formule à base d’extraits de plantes naturelles soulage les poumons de votre cheval.

Les problèmes locomoteurs et respiratoires sont rapidement et facilement visibles. Néanmoins il existe de nombreux problèmes alimentaires et dentaires qui, eux, sont plus difficiles à déterminer.

Les problèmes dentaires

Les vieux chevaux sont plus sujets aux problèmes dentaires qui engendrent une mauvaise mastication, et donc une mauvaise digestion. Le cheval âgé peut avoir des pertes de dents, des inflammations des gencives ou encore la surface des dents qui devient lisse. Votre cheval peut être atteint de problèmes dentaires s’il ne mange plus ou mange très lentement. Le Pure Veteran Pellets est un aliment à base de fibres, sans mélasse, pauvre en sucre et amidon. Il se présente sous forme de gros granulés à humidifier afin d’en faire un mash. Il est idéal pour les chevaux n’ayant plus de dents ou des problèmes de mastications. Sa composition est idéale et respecte la physiologie naturelle du cheval.

Les problèmes dentaires vont entrainer des problèmes alimentaires comme la perte d’état de votre cheval.

Les problèmes alimentaires

L’amaigrissement chez le cheval est dû à une malabsorption des nutriments qui peut entrainer comme symptômes : des signes de colique, une baisse de l’appétit, des douleurs abdominales, … Il y a différentes manières pour faire reprendre de l’état à votre cheval. Une solution efficace : combiner de l’huile et un aliment adapté. L’huile de Lin extraite à froid est riche en omégas 3, 6 et 9. Elle permet de redonner de l’état aux chevaux, d’améliorer leur transit, et d’optimiser les bienfaits de la ration. L’aliment Build Up Conditionning Mix de la marque Dodson & Dorrell favorise la prise de poids lente et contrôlée des chevaux manquant d’état. Cette ration est composée de fibres, minéraux, vitamines, probiotiques et I-lysine. La combinaison de ces 2 produits est magique pour tenir vos vieux chevaux en état.

Outre tous ces problèmes le cheval peut également être atteint de pathologies métaboliques, tout comme les humains.

Les pathologies métaboliques

– Syndrome métabolique équin

Le syndrome du cushing et le syndrome métabolique équin (SME) sont des pathologies métaboliques courantes chez le cheval. Le SME va entrainer des dépôts de graisses, une obésité ou un surpoids, et des signes de fourbure chronique. Les chevaux atteint du SME sont insulino-resistants, c’est-à-dire que l’insuline produite par le pancréas ne remplit pas son rôle et ne permet pas le passage du glucose dans les cellules. Le glucose va s’accumuler dans le sang et va engendrer une hyperinsulinémie.

L’Insu-lite de chez Hilton Herbs va permettre de régler la glycémie et d’apporter un taux d’insuline constant en circulation dans l’organisme. Il aide les chevaux en surpoids. Lorsqu’on l’utilise avec un régime approprié et un travail régulier, il fonctionne de manière optimale.

– Cushing

Cependant, il ne faut pas les confondre, le cushing entraine plutôt une fonte musculaire avec un gros ventre sans stockage de gras contrairement au syndrome métabolique équin.

La maladie de Cushing est une maladie hormonale fréquente chez les chevaux de plus de 15 ans. Cette maladie a des caractéristiques spécifiques comme un poil anormalement long et rêche qui a des difficultés à muer, une transpiration excessive, une fonte musculaire, une sensibilité aux infections ou encore des troubles neurologiques.

Le complément Cush x Gold de chez Hilton Herbs est produit à base de poivre des moines, réputé pour maintenir l’équilibre endocrinien et hormonal du cheval. Les graines de chardon-marie aident à soutenir la fonction hépatique en drainant. Tout cela permet de soutenir le métabolisme des chevaux atteints du syndrome de Cushing. Il stimule également la mue et stabilise la température en préservant une bonne circulation sanguine.

Tous ces produits sont disponibles en boutique chez Marchal Drive à Lamorlaye (60) ou sur notre site en ligne : www.marchaldrive.com

N’hésitez pas à contacter votre vétérinaire si votre cheval perd de l’état rapidement et subitement.

Comment préserver la condition physique de son cheval à la retraite ?

Il existe plusieurs façons de préserver votre cheval pour retarder les problèmes qui découlent de son activité sportive.

Tout d’abord, pour que votre séance se passe au mieux pour vous et votre cheval, il faut bien échauffer votre cheval avant un effort et faire une bonne récupération après celui-ci. Cela permet de restreindre les risques de courbatures et d’engorgements. Il est aussi important d’avoir du matériel adapté à votre cheval pour n’avoir aucun point de pression. Cela permet de préserver le dos de votre cheval. Assurez-vous d’avoir un cheval assez musclé pour l’exercice demandé.

Il faut également effectuer des soins quotidiens et adaptés à votre cheval. Vous pouvez appliquer de l’argile en post-récupération sur les tendons ou le dos. Lui faire des massages à la main/brosse ou avec un jet d’eau froide. Ou encore lui donner des compléments / aliments adaptés à son activité et à sa santé.

Les conditions de travail jouent aussi un rôle sur les muscles et les tendons de votre cheval. Pour ne pas tirer sur les tendons de votre cheval, il faut un sol de bonne qualité. Un sol trop mou va plus solliciter les tendons et le sol trop dur va plus solliciter les articulations de votre cheval.

Comme tous êtres vivants, les chevaux peuvent être soumis à des chocs et/ou des problèmes articulaires. Il est donc très important de protéger votre cheval en fonction de son activité physique. Les chevaux ferrés, les chevaux aux mauvais aplombs et les chevaux à tendance tendineuse/fragile auront des protections spécifiques à leurs besoins. Cependant, il faut faire attention à ne pas surprotéger votre cheval et de créer une accoutumance.

À retenir

Il est très important de faire suivre son cheval régulièrement par un ostéopathe, un vétérinaire, un maréchal et un dentiste pour pouvoir réagir à temps en cas de problèmes, blessure, maladie, …

On peut préserver, aider et soulager son cheval de plein de manières possibles et différentes pour pouvoir s’amuser ensemble et faire des podiums le plus longtemps possible !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.